1252">

Biographie de Mallarme (Stphane Mallarm)


Stphane Mallarm



Biographie de Mallarme Stphane Mallarm (tienne de son vrai prnom) est n Paris le 18 mars 1842.

Il perd sa mre en 1847 et est confi ses grands-parents. Mis en pension ds 1852, il se montra un lve mdiocre, et fut renvoy en 1855. Pensionnaire au lyce de Sens, il fut marqu par le dcs de sa sur Maria en 1857. cette mme poque, il composa ses premiers pomes d'adolescence, recueillis dans Entre deux murs, textes encore fortement inspirs par Victor Hugo, Thodore de Banville ou encore Thophile Gautier. La dcouverte des Fleurs du mal de Charles Baudelaire en 1860 fut marquante et influena ses premires uvres. Cette mme anne, Mallarm entre dans la vie active en devenant surnumraire Sens, premier pas dans l'abrutissement selon lui. En 1862, quelques pomes paraissent dans diffrentes revues. Il fait la connaissance d'une jeune gouvernante allemande Sens, Maria Gerhard, ne en 1835, et quitta son emploi pour s'installer Londres avec elle, ayant l'intention de devenir professeur d'anglais.

Rform du service militaire en 1863, Stphane Mallarm se marie Londres avec Maria le 10 aot et obtient en septembre son certificat d'aptitude enseigner l'anglais. En septembre, il est nomm charg de cours au lyce imprial de Tournon (Ardche), o il se considre comme exil. Il ne cesse durant cette priode de composer ses pomes, comme Les fleurs, Angoisse, Las d'un amer repos.... Durant l't 1864, Mallarm fit la connaissance Avignon des flibres, potes de langue provenale : Thodore Aubanel, Joseph Roumanille et Frdric Mistral, avec qui il entretint une correspondance. Sa fille Genevive nat Tournon le 19 novembre 1864.


L'anne suivante, il compose L'Aprs-midi d'un faune, qu'il espre voir reprsenter au Thtre-Franais, mais qui fut refuse. Il se lie avec le milieu littraire parisien, notamment avec Leconte de Lisle et Jos-Maria de Heredia.

L'anne 1866 marqua un tournant pour Mallarm, lors d'un sjour Cannes chez son ami Eugne Lefbure o il fut l'objet d'une priode de doute absolue qui dura jusqu'en 1869. Nomm professeur Besanon, il dbuta en novembre une correspondance avec Paul Verlaine. En 1867, nomm Avignon, il commena la publication de ses pomes en prose, il fit un sjour chez Frdric Mistral Maillane en 1868. Il dbuta en 1869 l'criture de Igitur, conte potique et philosophique, laiss inachev, qui marque la fin de sa priode d'impuissance potique dbute en 1866. En 1870, il se met en cong de l'ducation, et se rjouit de l'instauration de la Rpublique en septembre. Son fils Anatole nat le 16 juillet 1871 Sens et, nomm Paris au Lyce Fontanes, il s'installe rue de Moscou.

Mallarm fait la rencontre d'un jeune pote en 1872, Arthur Rimbaud, puis, en 1873 du peintre douard Manet, qu'il soutint lors du refus des uvres de celui-ci lors du Salon de 1874 et qui lui fait rencontrer Zola. Mallarm publie la revue La dernire mode qui aura huit numros et dont il fut le correcteur. Nouveau refus en juillet 1875 pour la publication de sa nouvelle version de L'aprs-midi d'un faune, qui parut tout de mme l'anne suivante, illustre par Manet. Il prface la rdition du Vathek de William Beckford. Ds 1877, les runions du mardi sont organises chez Mallarm. Il fait la rencontre de Victor Hugo en 1878 et publie en 1879 un ouvrage sur la mythologie Les dieux antiques. Cette anne est marque par la mort de son fils Anatole, le 8 octobre 1879. En 1880, Mallarm malade fait des sjours Valvins, commune de Vulaines-sur-Seine, prs de Fontainebleau.

En 1883, Paul Verlaine fait paratre le troisime article des potes maudits consacr Mallarm, ouvrage qui parut en 1884, tout comme le livre de Joris-Karl Huysmans, rebours, o le personnage principal, des Esseintes, voue une vive admiration aux pomes de Mallarm, ces deux ouvrages contriburent la notorit du pote. Stphane Mallarm est nomm au lyce Janson de Sailly. En 1885, Mallarm voque l'explication orphique de la Terre. Son premier pome sans ponctuation parat en 1886, M'introduire dans ton histoire. La version dfinitive de L'Aprs-midi d'un faune est publie en 1887. En 1888, sa traduction des pomes d'Edgar Allan Poe parat. De nouveau atteint de rhumatisme aigu en 1891, Mallarm est en cong et obtient une rduction de son temps de travail. Il rencontre Oscar Wilde, Paul Valry qui devint un invit frquent des Mardis. En 1892, la mort du frre d'douard Manet, Mallarm devient tuteur de sa fille, Julie Manet, dont la mre est la peintre Berthe Morisot. C'est cette poque que Claude Debussy dbute la composition de sa pice Prlude l'aprs-midi d'un faune, qui fut prsente en 1894. Mallarm obtient sa mise en retraite en novembre 1893, donne des confrences littraires Cambridge et Oxford en 1894. Mallarm assiste aux obsques de Paul Verlaine, dcd le 8 janvier 1896, il lui succde comme Prince des potes.

En 1898, Mallarm se range aux cts d'mile Zola qui publie dans le journal L'Aurore, le 13 janvier, son article J'accuse en faveur du Capitaine Alfred Dreyfus (cf. Affaire Dreyfus). Le 8 septembre 1898, Mallarm est victime d'un spasme du larynx qui manque de l'touffer. Il recommande dans une lettre sa femme et sa fille de dtruire ses papiers et ses notes, dclarant : Il n'y a pas l d'hritage littraire... . Le lendemain, victime du mme malaise il meurt. Il est enterr auprs de son fils Anatole au cimetire de Samoreau.
retour l'accueil | retour la catgorie