Couleur, définition succinte du petit Larousse de 1906. Definition du terme “couleur” libre de droits de reproduction.
mes-biographies

Couleur

La définition du mot "couleur" (source Petit Larousse 1906)






  • grasseyement
  • étrangeté
  • vendetta
  • innocent
  • univoltain
  • féroce
  • monothélite
  • venger
  • numériquement
  • anatrope
  • zinc
  • miliaire
  • carminé
  • logiste
  • caserner
  • becquée
  • bergerette
  • accoudoir
  • madapolam
  • mahonnais

Couleur : Nom féminin


  • Impression que fait sur l'?il la lumière réfléchie par les corps : la lumière solaire est décomposée par le prisme en sept couleurs principales.
  • Matière colorante : broyer des couleurs.
  • Teint du visage : avoir de belles couleurs.
  • Ce qui n'est ni blanc ni noir : linge de couleur.
  • (sens figuré) : Apparence : les couleurs de la vérité. Fam.
  • Menteries : conter des couleurs.
  • Caractère propre d'une opinion : la couleur d'un journal.
  • Chacun des quatre attributs qui distinguent les cartes.
  • [Changer de couleur],
  • devenir pâle.
  • [Un homme de couleur],
  • un mulâtre. Pl.
  • Livrée. Nuances distinctives d'un drapeau, d'une cocarde : hisser au grand mât les couleurs nationales.


    Autre définition complète du mot couleur

    Terme couleur par l'académie Française, en 1986

    Cette définition du terme couleur a été éditée par Mr Claude Augé en 1905, auteur du dictionnaire complet illustré de 1889

    Les termes proches dans le dictionnaire

    coule (n. f.)
    coulé (n. m.)
    coulée (n. f.)
    coulemelle (n. f.)
    couler (v. n.)
    couleur
    couleuvre (n. f.)
    couleuvreau (n. m.)
    coulevrine (n. f.)
    coulevrinier (n. m.)
    coulinage (n. m.)
    couline (n. f.)
    coulis (n. m.)

    Exemples d'emploi du terme "couleur" dans les oeuvres littéraires: