Couronne, définition succinte du petit Larousse de 1906. Definition du terme “couronne” libre de droits de reproduction.
mes-biographies

Couronne

La définition du mot "couronne" (source Petit Larousse 1906)







Couronne : Nom féminin


  • Guirlande de fleurs, de feuilles, qui entoure la tête : couronne de laurier, de roses, etc.
  • Diadème, marque de la souveraineté. Marque de noblesse : une couronne ducale.
  • Tonsure. Partie la plus basse du paturon du cheval. Cercle métallique enserrant certains objets : la couronne d'un cabestan.
  • Surface entre deux circonférences concentriques. Ouvrage de fortification, de forme semi-circulaire.
  • [Couronne d'une dent,] : sa partie visible.
  • Monnaie d'Angleterre. Format de papier (env. 0m,46 sur 0m,36.)
  • (sens figuré) : Prix, récompense. Souveraineté : abdiquer la couronne.
  • Souverain : les joyaux de la couronne.
  • Gloire : la couronne du martyre.
  • [Triple couronne,] : la tiare.
  • [Couronne d'épines],
  • tourment, affliction profonde, par allusion à la couronne du Christ. ? L'usage des couronnes dans l'antiquité était assez répandu, et c'est surtout de feuillages (chêne, laurier, olivier, myrte, vigne) que l'on couronnait les statues des dieux, puis les prêtres et les victimes. On se couronnait la tête dans les fêtes et les banquets. A Rome, les couronnes (de métal ou de feuillage) sont décernées à titre de récompenses. C'est à partir de Constantin que la couronne devient l'insigne de la dignité, et c'est à ce titre qu'elle se conserve dans la suite des âges. Les empereurs, rois, princes, dauphins, ducs, marquis, comtes, vicomtes, barons et chevaliers (v. ces mots), ont chacun leur couronne de forme spéciale, constituée par un cercle d'or ouvert ou fermé en dessus et orné de pierres précieuses et de perles. Ces couronnes constituent d'ailleurs un des ornements extérieurs des armoiries, et, comme telles, timbrent le heaume ou l'écu. Imitant cet exemple héraldique, les villes surmontent leurs armes d'une couronne murale à créneaux d'or ou d'argent en nombre variable. Sous l'Empire, les couronnes sont remplacées par des toques.


    Autre définition complète du mot couronne

    Terme couronne par l'académie Française, en 1986

    Cette définition du terme couronne a été éditée par Mr Claude Augé en 1905, auteur du dictionnaire complet illustré de 1889

    Les termes proches dans le dictionnaire

    courette (n. f.)
    coureur (n.)
    courge (n. f.)
    courir (v. n.)
    courlis (n. m.)
    couronne
    couronné (adj.)
    couronnement (n. m.)
    couronner (v. a.)
    courre (v. n.)
    courrier (n. m.)
    courriériste (n. m.)
    courroie (n. f.)

    Exemples d'emploi du terme "couronne" dans les oeuvres littéraires:



  • cliquez ici
    Pour accéder directement à mes-biographies.com : Publicité: